Changer ses fenêtres est une opération coûteuse qui a des répercussions à long terme sur son habitation. De plus, l’influence sur le confort de vie et la consommation d’énergie est loin d’être négligeable. C’est pourquoi nous vous proposons un petit guide des différents points sur lesquels s’interroger afin de bien investir.

1. Quel type d’ouverture ?

Vous pouvez choisir entre plusieurs types d’ouverture :

  • Les fenêtres battantes: agréables pour profiter d’un beau jardin par exemple
  • Les fenêtres oscillo-battantes: permettent plus de fonctionnalités
  • Les portes fenêtres coulissantes: offrent un gain de place
  • Les fenêtres basculantes: privilégiées pour des emplacements dans le toit
  • Les fenêtres « à guillotine »: coulissent verticalement et peuvent donc s’avérer dangereuses

La présence d’enfants et l’utilisation de la pièce donneront de bons indices pour déterminer son choix.

2. Quel type de matériau ?

Le choix du matériau servant à l’encadrement de la fenêtre se limite au PVC, à l’aluminium, au bois ou à un mélange (bois/PVC & bois/aluminium). Le PVC est le matériau le plus robuste, le moins cher et s’entretient le plus facilement des trois. Mais l’aluminium est le plus malléable (sur-mesure), est le mieux adapté aux grandes dimensions et offre le plus de gammes de coloris. Tandis que le bois constitue le matériau le plus isolant et le plus écologique vu qu’il est 100% recyclable. Certains mélanges permettent de combiner au mieux les avantages offerts par les autres types de matériaux. Il est à noter que les vitrages sont devenus énergétiquement plus efficients, on optera donc pour des encadrements le plus fin possible.

3. Quel type de vitrage ?

Si l’utilisation du simple vitrage est aujourd’hui complètement révolue, le choix entre du double et du triple vitrage n’est pas toujours évident. Le double vitrage est nettement plus abordable que le triple vitrage mais ce dernier offre des performances d’isolation nettement supérieures. Il est à noter que de grosses différences existent entre les caractéristiques énergétiques offertes par les doubles vitrages. Il peut donc être financièrement plus intéressant d’opter pour un triple vitrage très efficace plutôt qu’un double vitrage. La différence de performances énergétiques entre les deux options peut à long terme s’avérer plus rentable.

4. Quelle isolation thermique ?

Les fenêtres sont un élément crucial de l’isolation d’une habitation. En effet jusqu’à 25% des pertes thermiques se fait via ce biais. On choisira donc des vitrages en un seul tenant plutôt que divisé en carreaux et on veillera également à limiter le nombre de battants de fenêtres. La présence de volets peut augmenter énormément les performances d’isolation de l’ensemble.

 Sur les vitrages vous retrouverez deux valeurs:

  1. La valeur U qui donne la résistance du vitrage face à la perte thermique. Plus cette valeur est petite, plus isolant est le vitrage. (Dans certains cas, vous avez une valeur Uw qui s’applique à l’ensemble vitrage + encadrement.)
  2. La valeur G qui présente la capacité du vitrage à laisser passer la lumière solaire (aussi source de chaleur). Cette valeur est comprise entre 0,00 et 1. Une indication de 0,42 signifie que le vitrage laisse passer 42% de la luminosité solaire.

Un vitrage efficient présente donc un U le plus petit possible associé à un G se rapprochant au maximum de 1. Mais d’une manière générale, une bonne isolation implique moins de transparence à l’énergie solaire. Il faut donc recourir à un arbitrage entre les deux valeurs, ce qui nous amène au point suivant.

5. Quelle exposition ?

Vous pouvez combiner différents vitrages en fonction de l’exposition de votre habitation. Par exemple, les vitrages présents sur une façade sud peuvent être sélectionnés avec un G le plus grand possible quitte à avoir en contrepartie un U également plus grand. Tandis que pour une façade exposée plein nord, on optera pour un vitrage avec un U le plus petit possible quitte à avoir une valeur G proche de zéro.

6. Quelle isolation acoustique ?

Si votre habitation est en plein centre-ville ou à proximité d’une source de nuisance sonore (bretelle d’autoroute, aéroport, boite de nuit, etc.), un vitrage approprié peut s’imposer. La capacité d’étouffement du son dépend de l’épaisseur des verres utilisés ainsi que de la grosseur des molécules de gaz situées entre les couches constituant le vitrage.

7. Quel degré de sécurité ?

Les portes fenêtres ainsi que certaines fenêtres accessibles discrètement constituent un point vulnérable de votre habitation. Elles peuvent donc valoir la peine d’être renforcées. Le but d’un vitrage anti-effractions est de prolonger au maximum le temps de résistance aux attaques extérieures. En effet, il est montré statistiquement que si une effraction prend plus de 3 minutes, il y a de fortes chances que le cambrioleur prenne la fuite. Un double vitrage basique peut être démoli en moins de 30 secondes. Un vitrage anti-effractions lui résistera de 3 à 6 minutes tandis qu’un encadrement complet prévu à cet effet peut tenir jusqu’à 20 minutes !

Vous êtes convaincu qu’il est temps de changer le vitrage de votre propriété? Soumettez votre demande de devis. Vous recevrez des offres de professionnels adaptées à vos besoins.