Pour comprendre l’intérêt des économies d’énergie et l’utilisation des énergies renouvelables, il est important de comprendre l’impact environnemental des énergies traditionnelles. Ces dernières ont la particularité d’être obtenues par l’exploitation de ressources fossilisées, c’est-à-dire enfouies sous terre ou au fond des océans (comme certaines formes de méthane).

Aujourd’hui, les énergies traditionnelles sont les plus utilisées pour produire de l’électricité et de la chaleur. Leur intérêt premier est qu’elles peuvent être appliquées d’une multitude de manières. Mais le problème de ces énergies est qu’elles ont un impact environnemental qui ne peut être négligé. De plus, elles peuvent être totalement épuisées car leur renouvellement prend beaucoup de temps. Les énergies traditionnelles les plus connues sont:

Le pétrole

Le pétrole est le résultat de la décomposition de matières organiques marines, végétales et animales. Afin de pouvoir être utilisé, le pétrole brut est purifié, affiné en différents produits comme l’essence, le gazole, le kérozène et le fioul domestique.

L’impact environnemental du pétrole:

La combustion du pétrole émet une quantité importante de dioxyde de carbone. Ce dernier est responsable, en grande partie, des effets de serre et du réchauffement climatique. De plus, l’extraction et l’exploitation du pétrole est néfaste pour l’écosystème si elle n’est pas suffisamment contrôlée; en témoignent les récents cas de marée noire (écoulement de pétrole dans l’océan suite au naufrage d’un bateau).

Le gaz naturel

C’est une énergie disponible dans l’environnement et directement exploitable. Elle est principalement constituée de méthane, composante classée parmi les hydrocarbure (corps qui est uniquement composé d’hydrogène et de carbone). Ce gaz a comme particularités d’être incolore, inodore et plus léger que l’air. Il se forme suite à la décomposition de micro-organismes végétaux et animaux durant des millions d’années. Il se situe également dans les couches profondes de la terre où il peut, parfois, être associé au pétrole.

L’impact environnemental du gaz naturel:

La combustion du gaz naturel produit du dioxyde de carbone mais à moindre quantité que la combustion du pétrole. De plus, ce gaz est également inflammable.

Le charbon

On considère, ici, le charbon dit “de terre” et non le charbon de bois. Ce composant se présente comme une roche fossile extraite de mines souterraines ou à ciel ouvert. Cette roche est ensuite brûlée pour produire de l’énergie.

L’impact environnemental du charbon:

Lors de l’extraction, la faune et la flore aux alentours peuvent être affectées. De plus, la combustion du charbon est également très polluante car elle émet des particules nocives comme le benzène et le dioxyde de carbone, participant au réchauffement climatique.

L’électricité d’origine nucléaire

Les centrales nucléaires fonctionnent par la fission de noyaux atomiques (le noyau d’un atome lourd est divisé en petits atomes, les nucléides). La chaleur ainsi produite va transformer l’eau présente dans le réacteur en vapeur. Cette dernière va entrainer le fonctionnement d’une turbine et d’un alternateur. C’est ce fonctionnement qui va permettre la production d’électricité.

L’impact environnemental de l’électricité d’origine nucléaire:

Cette forme d’énergie a un impact environnement important. En effet, elle génère, tout d’abord, un problème au niveau de la gestion des déchets radioactifs. Ces derniers sont relâchés, dans certaines situations non contrôlées par les autorités, dans les rivières ou autres environnements, contribuant ainsi à la pollution de la planète. Ensuite, la chaleur dégagée par la combustion contribue également au réchauffement climatique. Enfin, les rayons dégagés par les centrales nucléaires sont nocifs pour la santé.