Citerne mazout : prix et prime de l’enlèvement et de la neutralisation

Vous cherchez des informations sur l’enlèvement ou la neutralisation de votre citerne à mazout ? Dans cet article, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur la manière dont ces travaux sont effectués, leur prix et la réglementation en vigueur dans votre région.

Économiser Jusqu’à 30% en Comparant !

C’est quoi, la neutralisation d’une citerne à mazout ?

Vous souhaitez vous débarrasser de votre cuve à fioul, mais ne pouvez pas l’enlever. Il est donc nécessaire de la neutraliser, c’est-à-dire de la mettre hors service. Les procédés utilisés peuvent être dangereux : faites par conséquent toujours appel à un professionnel.

Deux étapes préliminaires

Avant de neutraliser une cuve à mazout, il faut passer par deux étapes indispensables : la vidange, qui désigne simplement le vidage de la cuve de son contenant, et le dégazage de la citerne à mazout. En effet, le fioul domestique produit des vapeurs restant en suspension dans cette dernière, même lorsqu’elle est quasi-vide ou vide. Ces gaz d’hydrocarbures sont inflammables : la moindre étincelle peut vite être lourde de conséquences et provoquer une explosion. Il est donc nécessaire de s’en débarrasser. Pour cela, plusieurs techniques existent.

  • Le dégazage par ventilation. Cette méthode consiste simplement à éliminer les vapeurs contenues dans la citerne en les soufflant. Pour ce faire, le professionnel injecte de l’air sous pression dans la cuve. Cette méthode est assez peu prisée, puisqu’elle ne permet pas de chasser tous les gaz en suspension. Certains résidus d’hydrocarbures peuvent par ailleurs ne pas avoir été délogés des parois de la cuve et continuer à relâcher des gaz.
  • Le dégazage par aspiration. Cette technique, qui consiste à aspirer les résidus gazeux en suspension, présente les mêmes inconvénients que la précédente.
  • Le dégazage par lavage. Un professionnel lave d’abord l’intérieur de la cuve avec un jet d’eau sous pression. Commence ensuite un second nettoyage, un raclage des parois internes du réservoir afin d’éliminer les derniers résidus de boues et la corrosion. Cette méthode, plus efficace, est la plus utilisée.

La neutralisation proprement dite

Après que la cuve à fioul a été soigneusement vidangée et dégazée, le professionnel peut passer à la neutralisation proprement dite. Pour cela, il faut simplement emplir la cuve avec une matière inerte, comme du béton, du sable, de la perlite, de la mousse polyuréthane, etc.

  • Utiliser du béton. Le béton a certains avantages. Il est d’une part pompable : sa mise en œuvre est par conséquent rapide, simple et sans efforts. Il stabilise d’autre part votre citerne à mazout. Il est enfin auto-compactant et fluide : il remplit parfaitement l’intérieur de la cuve.
  • Utiliser du sable. Le sable, moins cher, permet de réutiliser la citerne. Il suffirait en effet de la vider et de réaliser quelques tests pour vérifier sa capacité à encore contenir des hydrocarbures, mais aussi de l’eau, voire d’autres produits. Précisons que le sable « brut » nécessite quelques traitements afin qu’il devienne complètement inerte et apte à la neutralisation d’une cuve.
  • Utiliser de la mousse polyuréthane. Ce matériau est moins lourd que le sable et peut s’imposer si les lieux d’approvisionnement en sable sont trop éloignés. Il reste cependant plus cher.
  • Utiliser de la perlite. Ce matériau, qui a l’aspect de poudre ou de granulés de couleur blanche, est facile à transporter et peu coûteux.

Les prix

Les prix de la neutralisation d’une citerne à fioul s’étalent généralement entre 500 et 1500 euros toutes taxes comprises. Cependant, le montant affiché sur la facture peut varier à la hausse comme à la baisse suivant les caractéristiques de votre cuve : sa capacité, son emplacement (éloigné ou difficile d’accès), la complexité de la tâche (si la citerne est très abîmée par exemple), etc.

La plupart des entreprises proposent cependant d’établir gratuitement et sans engagement un devis via leur site Internet. Si vous êtes intéressé, pourquoi ne pas les contacter ?

⇒ OBTENIR JUSQU’À 5 DEVIS GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT !

Enlèvement de la citerne à mazout

Au contraire de la neutralisation, l’enlèvement d’une cuve à fioul s’effectue pour les citernes facilement accessibles, comme celles qui sont aériennes, par exemple. Encore une fois, il est nécessaire de faire appel à un professionnel, qui doit d’abord réaliser les indispensables vidange et dégazage. Si vous désirez simplement installer une nouvelle cuve sans changer de combustible, votre fioul peut également être stocké dans une « cuve d’attente » en attendant que vous receviez votre nouveau matériel. Deux méthodes existent pour enlever votre citerne.

  • Si votre cuve à fioul est facile d’accès. Il suffit alors simplement de la retirer avec une grue voire un camion.
  • Si votre cuve à fioul est difficile d’accès (coincée dans une cave) ou trop volumineuse. Il est alors nécessaire de la découper avant de l’évacuer. Cette opération est réalisée en deux étapes. D’abord, la cuve est découpée en plusieurs morceaux à la grignoteuse ou bien au chalumeau. Les professionnels privilégient pour les cuves de très grande taille la grignoteuse. Cet outil poinçonne le métal sans créer d’étincelles ni d’échauffements, alors que l’utilisation du chalumeau peut se révéler dangereuse (risques d’incendie). Le spécialiste désinstalle ensuite complètement le système de tuyauterie qui servait à acheminer le fioul GNR ou le fioul domestique. Tout est ensuite évacué par camion vers un centre agréé pour traiter les déchets.

Les tarifs s’étalent généralement entre 1000 et 1500 euros TTC pour le nettoyage, le dégazage, le découpage et l’enlèvement de votre cuve. Cependant, ils dépendent naturellement de la nature de votre cuve (enterrée ou non), de sa taille (plus votre citerne est grande, plus le prix sera élevé), de son état (si elle présente des fuites, si elle est endommagée, etc.), etc. Moins évident, le prix de l’enlèvement d’une cuve enterrée horizontalement est plus élevé que pour une cuve enterrée verticalement, car l’excavation est dans ce cas plus longue et plus complexe. Nous ne saurions trop vous conseiller de faire appel à un professionnel pour réaliser cette opération délicate en toute sécurité.

⇒ COMPARER DES DEVIS GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT !

Y a-t-il une prime pour l’enlèvement de votre cuve au fioul ?

Malheureusement les autorités wallonnes et bruxelloises n’offrent aucune prime pour l’enlèvement de votre cuve au fioul. Cependant, il est toujours possible que votre ville octroie localement une prime communale pour une telle opération.

Ce que dit la loi : les obligations légales

Sachez que la réglementation diffère selon que vous vous trouvez en Wallonie, à Bruxelles ou en Flandres.

Bruxelles

À Bruxelles, une différence est faite entre les citernes dites « classées » (les cuves non enfouies et celles dont la capacité égale ou dépasse 3000 litres) et celles « non classées ».

  • Si votre cuve à fioul est classée, vous devez alors prévenir par recommandé, avant tout travaux, l’autorité qui vous a accordé le permis ou la déclaration (la commune ou Bruxelles Environnement), en décrivant les différents travaux prévus et leur date. Vous recevrez ensuite une procédure de mise hors service. Après la vidange, le nettoyage et le dégazage de votre cuve à mazout, vous devrez ensuite confier les dépôts récoltés à un collecteur agréé de déchets dangereux. Puis, pour neutraliser votre cuve, vous devrez encore une fois obtenir l’approbation de l’autorité responsable de votre permis. N’oubliez pas de réclamer au professionnel qui se charge de vos travaux une attestation de neutralisation.
  • Si votre cuve à fioul est non classée, vous n’avez qu’une obligation : confier les dépôts récoltés lors de la vidange, du nettoyage et du dégazage de votre citerne à fioul à un collecteur agréé de déchets dangereux.

Vous devrez ensuite effectuer une reconnaissance de l’état du sol si la capacité de votre cuve excède 10 000 litres et/ou si les travaux ont provoqué ou ont permis de découvrir une pollution du sol.

Wallonie

En Wallonie, si vous possédez une citerne de moins de 3 000 litres, vous n’avez pas d’obligation légale de vous en débarrasser et n’êtes pas tenus de suivre une procédure précise si vous le faites. Cependant, il est toujours mieux de vous en défaire, à cause du risque de pollution.

Pour les cuves entre 3 000 et 25 000 litres, ainsi que pour celles de moins de 3000 litres qui sont placées à côté de captages d’eau, la réglementation est différente. L’Arrêté du 13 juillet 2003 dispose en effet que, lorsqu’elles ne servent plus, les citernes doivent être enlevées ou neutralisées. Les citernes de plus de 25 000 litres, quant à elles, ne sont pas destinées aux particuliers.