Prime chaudière en Wallonie : ce que la Région vous offre

prime chaudière Wallonie

Avez-vous déjà songé à remplacer votre système de chauffage ? Il est important de savoir qu’une telle décision vous impacterait considérablement : les factures se réduiraient d’elles-même, votre logis serait mieux chauffé, votre impact sur l’environnement pourrait se réduire considérablement…

La Wallonie soutient tous les ménages wallons dans la démarche de remplacer leur système de chauffage actuel par des systèmes à haut rendement énergétique ! N’hésitez plus et changez votre système de chauffage !

⇒ Testez votre Éligibilité !

Prime chaudière en Wallonie : à quoi avez-vous droit ?

Il est très important de noter que les primes accordées dépendent aussi du système choisi. Ainsi, opter pour une chaudière biomasse sera une initiative pour laquelle vous obtiendrez plus d’aide que pour, par exemple, l’installation d’un chauffe-eau solaire.

Chaque système de chauffage à haut rendement énergétique est détaillé plus bas pour vous aiguiller au mieux dans votre décision.

Sachez aussi que, depuis le 1er juin 2019, la réalisation d’un audit par un expert est obligatoire avant d’obtenir une prime ! Vous ne savez pas comment vous y prendre pour obtenir ce document ? Pas de soucis, nous l’expliquons juste en-dessous.

Réalisation d’un audit : comment ça marche ?

Là encore, même si la procédure de réalisation d’un audit logement s’avère payante, vous pouvez toucher une prime de la région de Wallonie pour vous accompagner au mieux dès cette étape.

Il est important de noter que l’audit logement a pour but de vous permettre de recevoir des conseils ciblés et d’experts pour votre intérieur, évidemment d’obtenir des primes, mais aussi et surtout d’établir un ordre de priorité pour les travaux que vous désirez effectuer.

Vous devrez donc prendre rendez-vous avec un expert.

Les étapes de l’audit de l’expert

A la suite de ce premier contact, trois étapes auront lieu : le mesurage (les experts viennent chez vous relever toutes les informations techniques et discutent avec vous de vos projets de travaux, de ce qui est possible, de ce qui est préférable, de ce qu’il ne vaudrait mieux pas faire, et coetera), l’encodage et les calculs (les calculs de surfaces, de volumes, suivis d’un passage sur le logiciel de l’auditeur), puis l’explication de l’audit logement, c’est à dire l’étape fondamentale du processus.

L’expert vous présentera un rapport, et vous indiquera les démarches à suivre pour améliorer votre logement, et répondra à vos questions pour vous aider à tout mettre en œuvre.

La prime pour l’audit

Pour la réalisation d’un audit logement, la prime de base est fixée à 110 euros et peut aller jusqu’à 660 euros.

Les différentes primes pour le chauffage

En Wallonie, la prime principale est la prime à la rénovation, qui est divisée en plusieurs travaux éligibles. Parmi ceux-là, il y a en plus la prime audit, liée à la visite de votre expert et au rapport qu’il vous aura facturé, et les primes de travaux, liées à la rénovation de votre logis suite à ce qui aura été dit avec l’expert.

Le montant de base des primes se multiplie en fonction de la composition de votre ménage, mais aussi et surtout en fonction de vos revenus. Chacun des travaux éligibles touche en plus un montant de base différent.

Type de système de chauffage Montant de la prime
Chaudière à condensation Il n’existe plus de prime à l’heure actuelle
Pompe à chaleur pour l’eau sanitaire De 500 euros à 3.000 euros
Pompe à chaleur pour le chauffage De 1.000 euros à 6.000 euros
Chaudière biomasse De 1.000 euros à 6.000 euros
Chauffe-eau solaire De 750 euros à 4.500 euros
Poêle biomasse De 250 euros à 1.500 euros
Chaudière + chauffe-eau solaire 150% des primes de base respectives
Poêle biomasse + chauffe-eau solaire 150% des primes de base respectives

⇒ Comparez jusqu’à 4 offres de prix

Prime pour chaudière à condensation

chaudière à condensation prime

A très haut rendement, la chaudière à condensation a un usage simple : en brûlant les gaz pour produire une forte quantité de chaleur (en récupérant celle contenue dans les gaz brûlés et la fumée qui s’en échappe), elle est particulièrement performante mais aussi davantage polluante.

Jugée moins écologique que toutes ses comparses, la chaudière à condensation ne bénéficie désormais plus d’une prime. Cette mesure a été prise dans le but d’inciter les logements à davantage se tourner vers des solutions plus respectueuses de l’environnement, à l’image de celles que nous vous présentons à la suite de ce point.

De plus, il est à noter que la chaudière à condensation est particulièrement énergivore : ce n’est donc pas un choix écologique ni économique.

Prime pour pompe à chaleur pour l’eau sanitaire

pompe à chaleur eau prime

Solution d’efficacité, d’économie et d’écologie, l’installation d’une pompe à chaleur reliée à un ballon d’eau permet un rendement d’environ 300%. Autant dire que ce n’est pas anodin !

Son fonctionnement aérothermique utilise une technologie air-eau puissante, pour permettre d’obtenir de gros volumes d’eau chaude.

La prime pour l’installation d’un tel système de chauffage varie de 500 euros (prime de base) jusqu’à 3.000 euros (prime maximale). Une solution particulièrement simplifiée et efficace, en plus d’être très respectueuse de l’environnement !

Prime pour pompe à chaleur pour le chauffage ou combinée

pompe à chaleur chauffage

Basée sur le même fonctionnement et la même technologie que celle dont nous parlions juste au-dessus, la pompe à chaleur dans un logement permet d’obtenir une chaleur douce, présente efficacement dans toutes les pièces, et tout cela pour un maximum d’économie.

Ce n’est donc pas qu’une question d’écologie, mais bel et bien une question d’économie pour votre ménage : choisir ce système est un choix très conseillé.

La prime pour l’installation d’un tel système de chauffage varie de 1.000 euros (prime de base) jusqu’à 6.000 euros (prime maximale), selon vos revenus et la composition de votre foyer.

Prime pour chaudière biomasse

chaudière biomasse prime

Son fonctionnement est plutôt simple : à l’image d’un système de chauffage plus classique, la chaudière biomasse brûle une matière pour tirer de cette réaction naturellement chimique un maximum de chaleur.

Au lieu d’avoir à acheter du fioul ou du gaz, particulièrement coûteux et polluants, la chaudière biomasse ne réclame que de la biomasse… Entendez par là, du bois ou des résidus organiques ! Cela va donc des bûches aux sciures, de l’écorce aux coques de fruits, en passant par la paille évidemment.

Une solution plutôt économique et beaucoup moins polluante qu’une chaudière classique, en plus de vous offrir le confort d’une chaleur naturelle et discrète. Rien n’est plus authentique que cette chaleur-là !

De plus, la prime pour l’installation d’une chaudière biomasse varie entre 1000 euros, pour la prime de base, à 6.000 euros, la prime maximale, selon la composition de votre ménage et vos revenus.

Prime pour chauffe-eau solaire

chauffe eau solaire prime

Depuis déjà quelques années, l’énergie solaire a le vent en poupe. Réputée illimitée et particulièrement respectueuse de l’environnement, étant parfaitement renouvelable et non polluante, de nombreuses installations couvrant cette énergie bénéficient de primes extraordinaires pour inciter les citoyens à se tourner vers une forme plus propre.

Mais en soi, comment ça fonctionne? Le chauffe-eau solaire est composé de plusieurs éléments, et plus particulièrement de deux composants majeurs : les capteurs thermiques photovoltaïques, qui capteront l’énergie solaire, et un ballon de stockage.

En chauffant un liquide, les capteurs transmettent l’énergie récoltée ; de là, ce liquide viendra serpenter à l’intérieur du ballon, et ainsi chauffer toute l’eau qui s’y trouve. Un processus sans cesse renouvelé, pour permettre à votre eau de toujours rester chaude. Pas d’inquiétude pour les nuits sans soleil (c’est à dire… toutes), puisque le ballon conserve l’eau à une température définie plusieurs heures durant. Une solution réputée pour son intérêt écologique, mais aussi et surtout pour les économies qu’elle offre !

En plus de cela, la prime pour l’installation d’un tel système de chauffage d’eau est de 750 euros pour la prime de base, et de 4.500 euros pour la prime maximale, selon vos revenus et la composition de votre foyer.

Prime pour poêle biomasse local

poêle biomasse prime

A l’image de la chaudière biomasse dont nous parlions quelques lignes plus tôt, le poêle biomasse a pour fonctionnement la combustion de granulés, de bûches, de plaquettes (la biomasse, donc) qui, par leur très faible humidité, permettent un fort rendement de chaleur.

Les performances d’un tel système sont donc impressionnantes. Il est à souligner que pour un poêle biomasse local, soit, produit à proximité dans la région, la prime est d’autant plus élevée.

Ainsi, pour l’installation d’un poêle biomasse produit localement, la prime de base est fixée à 250 euros, et peut monter jusqu’à 1.500 euros, selon vos revenus et la composition de votre ménage.

Une solution un peu plus écologique qu’un poêle à gaz ou à fioul, et qui offre des performances tout bonnement incroyables. En la combinant avec un chauffe-eau solaire, à installer en une seule opération conjointe, vous pourrez très probablement obtenir une prime supérieure. Détaillons cela.

Prime pour chaudière ou poêle biomasse combiné(e) avec chauffe-eau solaire en une seule opération

En effectuant ces deux travaux d’un coup, en plus de rendre un immense service à l’environnement en optant pour deux services très écologiques, vous offrez à votre bâtiment une eau chaude très économique et une chaleur naturelle et omniprésente, elle aussi très économique.

C’est donc un choix d’investissement très rentable et très intelligent. La prime augmente ainsi donc, pour vous inciter à effectuer ce choix.

C’est pour cette raison qu’il vous faudra compter 150% des primes de base respectives, dans le cadre d’une opération d’installation de ces deux systèmes de chauffage.

Un choix pertinent donc et un investissement particulièrement rentable en moins d’un an !

Quelles sont les conditions d’éligibilité pour recevoir la prime ?

Quelques conditions régissent l’accessibilité à ces primes impressionnantes. En tête de listes, les conditions liées à celui qui demande la prime :

  • il doit impérativement être majeur (donc avoir plus de 18 ans), ou être reconnu comme émancipé,
  • il doit impérativement avoir un droit réel sur le logement : il doit donc ainsi pouvoir justifier d’un acte de propriété totale ou partielle, ou de toute autre situation lui donnant des droits sur le bâtiment,

A ces conditions générales s’ajoutent celles qui sont liées au logement ou au bâtiment concerné :

  • il doit obligatoirement être situé au sein de la région wallone,
  • avoir été bâti il y a au moins 15 ans (c’est à l’auditeur d’en attester dans son rapport),
  • être destiné à une activité de logement (du moins, à au moins 50%), et il doit être possible de le justifier

Enfin, une ultime condition concernant la personne complète ces premières. Il doit pouvoir justifier de pouvoir habiter le bâtiment pendant un nombre défini d’années. Ainsi :

  • si cette personne y vit d’ores et déjà, elle doit pouvoir s’engager à y demeurer pendant encore au moins 5 ans après le premier rapport de suivi des travaux
  • si cette personne n’y vit pas encore, elle doit obligatoirement s’engager à y vivre pendant au moins 5 ans, après la date de domiciliation. Cette dernière doit survenir dans une période de 24 mois suivant le premier rapport de suivi des travaux.
  • si l’appartement est mis en location, le locataire doit s’engager à y vivre pendant au moins 1 an encore. S’il est simplement mis à la disposition d’un parent ou d’une personne tierce, vous devez vous engager à ce que soit le cas pendant au moins 1 année supplémentaire.

Pour finir, il est impératif que les travaux soient réalisés par un artisan entrepreneur inscrit auprès du registre national des entreprises.

Ainsi, si vous réalisez vous même vos travaux, vous ne pourrez en aucun cas bénéficier de la prime. Ces derniers doivent, dans tous les cas, être réalisés dans les sept années qui suivent le rapport de l’auditeur.

Quelques conditions finissent par détailler chacun des travaux : il y en a beaucoup et votre auditeur vous en informera (ces conditions sont relatives à la zone traitée : mur, toiture, tuyauterie,…).

⇒ Inscrivez-vous ici

Comment faire une demande de prime chaudière ?

Nous vous expliquons toute la démarche de réalisation d’un audit au début de ce guide.

Réaliser l’audit

Il vous faudra prendre contact avec un expert, qui vous fournira le rapport après des mesures et des calculs, ainsi qu’une discussion autour de vos projets.

Vous aurez ainsi l’opportunité de poser des questions et d’obtenir des réponses quand à votre demande de rénovation.

L’auditeur contacté aura pour but de vous accompagner et de vous conseiller, à la fois dans votre démarche de travaux, mais aussi dans les démarches à suivre pour obtenir la prime.

Envoyer la demande prime audit

Une fois complété le dossier de demande d’une prime audit, en joignant certaines pages de votre rapport, vous pourrez obtenir une estimation de la valeur de la prime à laquelle vous souscrivez.

Cette prime vous permettra de rembourser en partie ce que vous aurez dépensé dans l’acquisition d’un rapport d’auditeur (cf. étape précédente) ! Ce n’est pas la prime logement.

Faire les travaux

Dans le respect du rapport dressé par l’auditeur et en contactant impérativement un entrepreneur recensé, sinon vous ne pourrez pas prétendre davantage à la prime.

Les travaux sont d’une durée variable selon la masse de systèmes à installer ou à rénover.

Faire la demande de prime à la rénovation d’un logement

La fameuse prime dont nous parlons depuis le début : il vous faudra en faire la demande, renseigner les travaux en question, vos revenus, votre rapport d’auditeur, la composition de votre foyer et d’autres détails fondamentaux.

Vous obtiendrez alors une estimation de la prime que vous pourrez percevoir.

Être remboursés

Vos travaux payés, vous obtiendrez la prime de la rénovation que vous aurez demandé.

Celle-ci compensera en grande partie la valeur dépensée dans les travaux d’aménagement de votre système de chauffage (toutes les valeurs sont disponibles au long de ce guide, selon le système que vous aurez choisi).