Maison Q-Zen : la norme pour les nouvelles constructions

Le domaine de la construction en Wallonie entre dans une nouvelle dimension avec l’intégration dès 2021 de la norme Q-Zen. Pour les particuliers ou les professionnels de l’immobilier, cela augure des changements qu’il faut appréhender avec justesse. Il convient pour cela de s’intéresser à cette norme pour en saisir les implications et les avantages. L’obligation de construire des maison Q-Zen fait écho à la directive européenne EPBD (Energy Performance of Buildings Directive) ou Directive performance énergétique des bâtiments. Effective à compter du 1er janvier 2021, cette norme concerne tous ceux qui envisagent de construire ou de rénover des maisons sur le sol wallon.

Pourquoi une maison Q-Zen ?

Maison écologiqueUne maison Q-Zen ou « quasi zéro énergie » comme son nom l’indique, est censée générer une consommation proche de zéro. Cette norme fait sens quand on sait que les dépenses énergétiques sont étroitement liées à votre type d’habitat. Le « quasi zéro énergie » entre donc en résonnance avec la volonté affichée par l’Union européenne d’améliorer la performance énergétique des bâtiments (PEB).

Différentes instructions ont été formulées à cet effet et sont transposées dans les pays membres de l’UE en plusieurs lois. Même si la mise en application n’est pas uniforme, en ce qui touche notamment au contrôle ou aux exigences, on garde un fond général commun.

Avec le durcissement annoncé des normes européennes en matière d’efficacité énergétique de l’habitat, la Belgique a tôt fait d’adopter une politique adaptée. Le but recherché avec la norme Q-Zen est de favoriser la construction de bâtiments passifs avec un fort rendement énergétique. À terme, cette transition permettra aux ménages de faire des économies substantielles sur les dépenses liées à l’énergie tout en gagnant en confort.

Sur un plan plus large, la norme Q-Zen fait partie des moyens à mettre en œuvre pour faire baisser l’empreinte carbone des habitations et partant, l’émission des gaz à effet de serre. Cela étant dit, quelles sont les dispositions à prendre pour satisfaire aux exigences d’une maison Q-Zen ? N’attendez plus pour faire construire votre logement eco-friendly. Prenez dès maintenant contact avec un professionnel en lui envoyant une demande de devis.

Les exigences

Pour qu’une maison soit estampillée Q-Zen, elle doit nécessairement présenter certaines caractéristiques. Il est important de relever que le règlement des performances énergétiques bâtiment faisaient déjà état en 2006, des dispositions relatives à cette norme. Si les conditions étaient un peu plus lâches ces dernières années, elles sont beaucoup plus contraignantes désormais. Ainsi, l’échéance de 2021 correspond à une mise en application plus stricte de cette norme afin de faire passer la consommation des bâtiments sous un nouveau seuil. Différents indicateurs permettent de jauger le rendement énergétique d’une maison Q-Zen. Lesquels ?

# Seuil
Qualité de l’isolation ≤ K35
Coefficient Ew ≤ Ew 45
Niveau Espec ≤ 85 kWh/m²
Niveau de surchauffe ≤ 6500 kh

La qualité de l’isolation désignée par le coefficient K

On le sait, l’isolation et le rendement énergétique sont liés. Mieux une maison est isolée et moins elle est énergivore. Aussi pour une maison Q-Zen, le coefficient K qui se réfère au niveau d’isolation thermique ne peut dépasser K35.

Le coefficient Ew

Ce coefficient sert à apprécier la valeur de la performance énergétique d’un bâtiment dans son ensemble. On attend d’une maison Q-Zen que cette valeur soit inférieure ou égale à Ew 45.

Le niveau Espec

Cette valeur indique la mesure de la consommation annuelle d’énergie primaire dépensée pour fournir l’eau chaude sanitaire et couvrir les besoins en chauffage et en refroidissement. Le niveau Espec n’inclut pas l’apport de sources d’énergie telles que le photovoltaïque ou la cogénération. Sur une année, pour être en conformité avec la norme Q-Zen, le niveau Espec recherché doit être inférieur ou égal à 85 kWh/m². Le niveau de surchauffe de l’habitation fait également partie des indicateurs à prendre en compte et ne peut excéder 6500 kh.

✅ Je mets ma maison à niveau

Comment atteindre les exigences Q-Zen ?

S’il est essentiel de connaître les exigences de la norme Q-Zen, il est tout aussi important d’avoir une idée précise de la voie à suivre pour s’y conformer. Nous tenons à souligner d’emblée qu’il n’y a pas un mode d’emploi figé à suivre, mais plutôt différentes pistes qui peuvent amener à un résultat efficace.

Comme vous l’aurez compris, une maison Q-Zen doit idéalement être bien isolée, bien ventilée, étanche à l’air et facile à chauffer. Dans les faits, cela ne relève en rien d’un projet utopique, mais plutôt d’une continuité des efforts qui ont été consentis depuis plusieurs années pour correspondre au règlement PEB. En somme, le « quasi zéro énergie » se présente comme une amélioration notable des performances énergétiques des bâtiments existants.

Mieux isoler

L’isolation de votre maison vous permet non seulement d’avoir un chauffage plus efficace et plus rapide, mais réduit aussi considérablement les pertes énergétiques dues aux ponts thermiques. Il faut donc veiller à bien isoler des points critiques de l’habitat comme le toit, le sol, les murs, mais aussi les fenêtres et les portes. De l’isolation dépend aussi la capacité du bâtiment à rester étanche à l’air.

Choisir les bons équipements

Chauffe-eau solaireDans une maison bien isolée, il devient tout de suite beaucoup plus facile de satisfaire les besoins en chauffage, mais encore faut-il choisir les bons équipements. Qu’il s’agisse d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière, assurez-vous qu’elles soient au minimum de classe énergétique A+. En ce qui concerne l’eau chaude sanitaire, nous vous recommandons d’investir dans une PAC mixte ou un chauffe-eau solaire.

Bien penser l’orientation de la maison

Il faut dès le départ, bien orienter la maison pour qu’elle puisse tirer le meilleur de l’énergie solaire tout en restant en-deçà du seuil de surchauffe. Pour arriver à atteindre cet équilibre, le choix de la menuiserie et du vitrage des portes, des fenêtres ou des baies est primordial.

Une meilleure ventilation

Une bonne isolation appelle à une ventilation adaptée, sous peine de voir s’accumuler de l’air humide. Bien ventiler évite que l’air se condense, ce qui est susceptible de créer des conditions favorables au développement de moisissures. Optez dans la mesure du possible pour une VMC à double flux qui permet de jouir d’un air de meilleure qualité. Le système de ventilation à double flux se distingue aussi par une particularité : la récupération de la chaleur extraite de l’air. Ce point est d’une grande importance puisqu’il participe à l’optimisation du chauffage.

Maison Q-Zen : pourquoi sauter le pas ?

Les aménagements à apporter à une maison pour la mettre aux normes Q-Zen ont forcément un coût. Mais loin d’être un investissement à perte, c’est une opération qui présente des avantages sur le long terme. Le plus évident, c’est sans conteste le plaisir de vivre dans un habitat plus confortable aussi bien en hiver et en été. Autre avantage non négligeable, une facture énergétique qui vous revient moins cher du fait de l’amélioration des performances de votre habitat.

L’option du « quasi zéro énergie » vous permet d’envisager l’avenir avec sérénité dans la mesure où vous disposez déjà d’une maison en adéquation avec les directives européennes en matière de réglementation PEB. En outre, en cas de revente, la norme Q-Zen représente une plus-value à faire valoir auprès de potentiels acquéreurs.

En dépit de conditions de réalisation beaucoup plus strictes, construire une maison Q-Zen reste un projet à votre portée. Pour le mener à bien, il faut prendre la peine de bien s’informer et surtout faire appel à des professionnels confirmés et au fait des spécificités de la réglementation PEB.

Devis gratuits et rapides
Sans engagement et obligation
Professionnels agréés