Pompe à chaleur eau-eau : prix, fonctionnement et primes

pompe à chaleur eau-eauLa pompe à chaleur est l’alternative la plus économique et la plus écologique à la chaudière au gaz et à la chaudière traditionnelle. Ce dispositif présente l’avantage de chauffer avec des ressources énergétiques 100 % écologiques et entièrement gratuites. Pour le cas de la pompe à chaleur eau-eau, la chaleur est extraite de l’eau souterraine qui, même en plein hiver, peut atteindre 12 °C. Ce dispositif se révèle donc très efficace dans la mesure où la température de l’eau accumulée dans le sol est quasiment constante et abondante tout au long de l’année. Si vous envisagez d’investir dans une pompe à chaleur eau-eau, découvrez dans ce dossier tout ce qu’il y a à savoir concernant le coût, le fonctionnement et les primes auxquelles vous avez droit suivant la région où vous habitez.

Quel prix pour une PAC eau-eau ?

Pour chauffer une habitation, la pompe à chaleur eau-eau capture les calories qui sont présentes dans une nappe phréatique avant de les diriger vers le circuit d’eau du chauffage central. Bien que ce dispositif soit économique à l’usage, son coût d’acquisition peut être conséquent.

En effet, de nombreux facteurs peuvent influencer le prix de cette pompe à chaleur eau-eau, à commencer par l’ampleur des travaux qui est sans doute le plus impactant. Sont pris en compte par l’installateur agréé le type de captage, la profondeur du captage, les difficultés inhérentes au forage et les facilités d’accès au terrain.

Les autres critères qui vont influencer le prix d’une pompe à chaleur eau-eau sont la puissance, les performances thermiques, les régimes d’eau et la marque de l’équipement.

# Montant
Installation + pose 20.000 € – 30.000 €
Prix au m² 150 € – 160€ /m²
Facture d’électricité < 15 €/m²
Entretien annuel 170 € – 170€ pour 150 m²

Ainsi, l’acquisition et la pose d’une pompe à chaleur eau-eau peut vous coûter entre 20.000 € et 30.000 € TTC dépendamment de la région où vous vous trouvez et des particularités de la géographie de votre terrain. Cette fourchette est assez large, car elle prend en compte les divers facteurs dont nous venons juste de cercler les caractéristiques. En fait, l’installation va coûter en moyenne entre 150 et 160 € par m² chauffé.

La pompe à chaleur eau-eau garantit à son utilisateur d’importantes économies puisque le combustible qui est utilisé pour le chauffage est entièrement gratuit. En majeure partie, elle provient des calories de l’eau souterraine auxquels on ajoute une petite consommation d’électricité au niveau du compresseur. En fonction de la qualité de l’isolation de l’habitation, la facture d’électricité ne va dépasser pas les 15 €/m².

Pour asseoir une meilleure rentabilité, il est recommandé de recourir à la pompe à chaleur eau-eau uniquement si la surface de l’habitation concernée fait 150 m² au minimum. C’est ce qui va assurer un gisement d’économies d’énergie suffisant. En dessous de ce seuil, la rentabilisation de l’investissement risque de prendre du temps.

La pompe à chaleur eau-eau est un dispositif conçu pour résister aux aléas climatiques, mais pour en optimiser la longévité, elle aura besoin d’un entretien annuel venant d’une entreprise spécialisée. Le coût de l’entretien n’est pas règlementé, mais il faut prévoir de 170 € à 200 € pour une habitation de 150 m².

✓ Je demande des devis gratuits et sans engagement

Comment fonctionne une pompe à chaleur eau-eau ?

Le fonctionnement de la pompe à chaleur eau-eau repose sur le principe de l’aquathermie. Pour faire simple, ce dispositif puise les calories présentes dans l’eau des nappes phréatiques, des lacs ou des rivières pour chauffer l’habitation et l’eau chaude sanitaire.

Ce système de chauffage exige un forage vertical ou horizontal. Dans le cas où le système ne demande aucun forage, le liquide caloporteur utilisé est du glycol. En effectuant un second forage, l’eau est rejetée dans le sol une fois qu’elle a été débarrassée de toutes ses calories. Cette solution est d’ailleurs la meilleure, car elle évite à la nappe phréatique de tarir. Quant au compresseur qui fait fonctionner la pompe à chaleur eau-eau, il est alimenté avec de l’électricité. Malgré cela, ce mode de chauffage utilise toujours une source d’énergie gratuite et renouvelable.

Les utilisateurs auront le choix entre plusieurs types d’émetteurs de chaleur, entre autres, le plancher chauffant, le chauffe-eau et les radiateurs qui sont branchés sur un circuit de chauffage central. Très important à retenir, la pompe à chaleur eau-eau est compatible avec un système réversible. En d’autres termes, elle peut procurer de la fraîcheur en été dans le cas où elle est connectée à un plancher chauffant rafraîchissant ou à un ventilo-convecteur.

pompe à chaleur eau-eau

Eau souterraine ou eau de surface ?

Une pompe à chaleur peut puiser des calories dans de l’eau souterraine ou de l’eau de surface.

  • Pompe à chaleur eau-eau fonctionnant avec de l’eau souterraine : réversible, la pompe à chaleur eau-eau fonctionne de pair avec une pompe qui est immergée dans une nappe phréatique. En hiver, la récupération et le transfert de l’énergie sont continus, tandis qu’en été, la chaleur du bâtiment est renvoyée dans la nappe.
  • La pompe à chaleur eau-eau fonctionnant avec de l’eau de surface : ici, le forage n’est pas obligatoire. En effet, le système extrait les calories dans des points d’eau comme des lacs ou des rivières.

Comme mentionné un peu plus tôt, la pompe à chaleur eau-eau peut très bien utiliser de l’eau souterraine ou de l’eau de surface pour puiser des calories. Néanmoins, à choisir, préférez l’eau des nappes phréatiques, car elle offre l’avantage d’être à une température constante pendant toute l’année. À bonne profondeur, cette température peut aller de 10 ° à 12 °C, ce qui est largement au-dessus de la température des eaux de surface.

Pompe à chaleur eau-eau combinée avec un boiler solaire

Associée à un boiler solaire, une pompe à chaleur eau-eau est plus économique en énergie, une très bonne nouvelle pour votre portefeuille. Lorsque vous combinez un boiler solaire avec une pompe à chaleur, un accumulateur devra être installé. Celui-ci va se raccorder, d’une part à la pompe à chaleur et au boiler et d’autre part, au système de transmission de la chaleur tel que le plancher chauffant, les convecteurs ou les radiateurs. Cet accumulateur possède un capteur de température qui veille constamment à ce que l’eau accumulée soit toujours à 50 °C.

Les jours fortement ensoleillés, le boiler solaire réchauffe l’eau de l’accumulateur. Lorsqu’il fait gris, c’est la pompe à chaleur qui se charge de cette tâche. La combinaison de la pompe à chaleur et du boiler solaire est la meilleure façon de se chauffer durablement et écologiquement.

Comment choisir une pompe à chaleur eau-eau ?

Compte tenu de son coût, adopter ou non une pompe à chaleur eau-eau doit résulter d’un choix murement réfléchi. Pour que ce système puisse répondre aux moindres de vos attentes, notamment en matière d’économie d’énergie, voici les critères de choix que vous devez tenir en compte avant l’achat :

La puissance de la pompe à chaleur eau-eau

D’emblée, il tient de préciser que la puissance des pompes à chaleur eau-eau peut varier de 5 à 20 kW. Le choix de la puissance va dépendre de la taille du logement à chauffer. Il pourra également dépendre du fait que le dispositif soit simplement dédié au chauffage des pièces seulement ou s’il doit également se charger de l’eau chaude sanitaire.

Le coefficient de performance

Le coefficient de performance ou COP est un concept auquel il faudra énormément prêter attention avant d’opérer un achat. Notez que c’est cet indice qui détermine la quantité d’énergie que l’équipement est capable de produire en utilisant une consommation électrique de 1 kW. Il s’agit ici de la consommation destinée à faire fonctionner le moteur de la pompe. La logique veut que plus le coefficient de performance soit élevé, plus une pompe à chaleur eau-eau est performante et économique. Dans le secteur des pompes à chaleur eau-eau, les compresseurs sont accompagnés avec des COP de 4 ou 5 ce qui équivaut à 4 ou 5 KW d’énergie produite pour 1Kw d’électricité consommé.

Une pompe à chaleur eau-eau pour eau souterraine ou pour eau de surface

Rappelons qu’il n’est pas toujours nécessaire de forer pour poser les puits d’extraction et de retour. Néanmoins, avant même de songer à comparer les prix des pompes à chaleur, il convient de contrôler la qualité et la quantité de l’eau présente dans la nappe phréatique. Les réponses à cette investigation vous permettront de déterminer si vous avez besoin d’une pompe à chaleur eau-eau qui fonctionne avec de l’eau souterraine ou de l’eau de surface.

La marque de la pompe à chaleur eau-eau

Contrairement aux idées reçues, la qualité des pompes à chaleur eau-eau proposée sur le marché dépend en grande partie de la renommée de leurs fabricants. Si cet aspect vous pose un léger souci, il vous suffira de vous en remettre à l’installateur agrée de pompe à chaleur eau-eau auquel vous aurez fait appel pour mener à bien ce projet. En ses qualités de spécialiste, l’installateur saura parfaitement vous conseiller sur les marques qui en valent la peine.

Le contrat d’entretien annuel

Il est coutume qu’un installateur propose un contrat d’entretien annuel en amont de sa prestation principale. Bien qu’une pompe à chaleur eau-eau soit de la meilleure qualité, elle aura besoin d’un entretien régulier, au moins une fois par année. Sans cet entretien, les performances de l’appareil vont baisser, ce qui va inexorablement provoquer son obsolescence rapide. Ne sous-estimez jamais l’importance de l’entretien d’un dispositif tel que la pompe à chaleur eau-eau.

Le rendement d’une pompe à chaleur eau-eau

La pompe à chaleur eau-eau est d’une performance très notable. L’eau, principale source de chaleur, est conservée à une température constante toute l’année et la totalité du matériel installé est protégée. Quelle que soit la température qui fait dehors, le rendement est toujours élevé. En raison de cette importante fiabilité à l’égard de ce système de chauffage, des marques et des installateurs n’hésitent pas à offrir une garantie décennale sur leurs appareils et réalisations.

De nombreuses études ont révélé que le rendement d’une pompe à chaleur eau-eau serait le plus élevé, si l’on devait le comparer avec d’autres dispositifs de pompes à chaleur. Cette forte performance, la pompe à chaleur eau-eau la doit toujours à la température de la nappe phréatique qui peut atteindre jusqu’à 14 °C dans certaines régions. En effet, à une profondeur de 50 mètres, la température de la nappe phréatique n’est plus circonvenue par les conditions climatiques externes. Qu’il fasse beau ou mauvais temps, la température est quasiment le même

Que l’on se rassure, ce système de chauffage n’est pas imposant. Il n’occupe que très peu d’espace. De toute façon, ce n’est pas de la superficie du sol dont le système a besoin, mais plutôt de la profondeur. Si besoin, l’eau qui est pompée peut être partiellement utilisée pour les besoins du jardinage ou de la chasse d’eau. En été, le dispositif peut rafraîchir d’une façon tout à fait naturelle l’habitation. À noter que la température de la nappe phréatique est plus basse que celle de la température intérieure.

✓ Demander des devis gratuits

Les primes pour une pompe à chaleur eau-eau

Région Prime Montant
Région Wallonne Installation d’une pompe à chaleur Jusqu’à 70% de l’installation
1000€ – 6000€
Région Bruxelles-Capitale Pas de prime pour les PAC non réversibles Maximum 50% de la facture
4250€ – 4750€
Région flamande Prime gestionnaire de réseau 40% de la facture
Jusqu’à 1500€

En Wallonie, les primes pour le chauffage ne changent pas. Le système de primes énergie et rénovation qui est entrée en vigueur en juin 2019 est reconduit pour l’année prochaine. Pour rappel, le montant de la prime accordée va dépendre des revenus du demandeur. Par ailleurs, son logement doit être âgé de plus de quinze ans. Bien sûr, chaque demande conduit à un audit préalable. Pour une pompe à chaleur de type eau-eau, la prime accordée peut aller de 1000 € à 6000 €.

À Bruxelles, le montant d’une prime dépend également des revenus du demandeur, de la nature de son logement et de la puissance de l’équipement qu’il souhaite faire poser. La prime accordée pour la pompe à chaleur eau-eau va de 4250 € à 4750 € avec un maximum de 50 % de la facture.

Quant aux primes flamandes, elles sont octroyées via le gestionnaire de réseau de distribution et sont accordées aux demandeurs dont la demande du permis d’urbanisme a été faite avant le 1er janvier 2014. Le seuil de la prime est de 40 % du montant de la facture, mais les revenus modestes ont droit à des majorations. Cependant, cette prime ne concerne que les pompes à chaleur air-air, air-eau, hybride air-eau et sol-eau.