Les économies d’énergie : aussi une affaire pour les entreprises

Avec la montée des préoccupations environnementales, économiser son énergie est devenu un objectif majeur de notre société. La menace de blackout pendant l’hiver pousse autant les particuliers, les responsables politiques et les entreprises à agir davantage. Ces dernières peuvent également participer à la réduction des émissions de CO2 et à la conservation des ressources terrestres en maîtrisant mieux sa consommation d’énergie.

Où en sont les entreprises belges en matière d’économie d’énergie ?

économie d'énergie dans les entreprises

Aujourd’hui, le secteur de l’industrie a déjà fourni des efforts payants quant à la réduction de leur consommation énergétique (baisse de 47% depuis 1990). Cela s’explique par la convention environnementale que les entreprises ont conclue avec les pouvoirs publics. Ainsi, en s’engageant à améliorer leur efficacité énergétique et à réduire leurs émissions de CO2, elles peuvent bénéficier d’avantages financiers.

Cependant, ces efforts ne sont pas suffisants et doivent encore être renforcés. Les économies d’énergie s’avèrent également une nécessité dans les PME.

Quels sont les intérêts des entreprises ?

Les économies d’énergie entrent avant tout dans une démarche écologique et visent à contrer l’épuisement des ressources naturelles de la terre. Elles permettent également de réduire la pollution et ses effets néfastes sur la planète.

Mais économiser son énergie pour les entreprises est également devenu un facteur de productivité. Ainsi, en optimisant ses ressources et en réduisant ses coûts, elles peuvent gagner en compétitivité.

Que peut faire une entreprise soucieuse de réduire sa consommation énergétique ?

économies d'energie dans les entreprises

Afin de garantir des économies d’énergie sur le long terme, il est recommandé aux entreprises d’intégrer une véritable « culture de l’énergie » adaptée à leur stratégie auprès de leur personnel. Cette culture englobe non seulement des investissements de l’entreprise mais également un changement de comportement des employés.

  • Investissement : des ordinateurs moins énergivores (exemple : ordinateurs portant le label « Energy Star »), des multiprises munies d’interrupteur, une bonne isolation des bâtiments, un éclaire à économie d’énergie, un entretien régulier des chaudières et de la climatisation, un nettoyage régulier des vitres (pour la lumière naturelle),…
  • Changement de comportement : ne pas utiliser sa lampe de bureau quand la lumière du jour est suffisante, orienter son bureau près d’une source de lumière naturelle, éteindre son ordinateur, face et scanner, baisser le chauffage,…