Le poste de chauffage d’une habitation représente la source de dépenses la plus importante en matière d’énergie. En effet, on dépense environ 2.000€ par an pour se chauffer. Plusieurs systèmes ont donc été développés pour réduire au mieux la facture énergétique des ménages. Parmi ces systèmes, 3 installations de chauffage écologiques : la chaudière à condensation (au fioul), la chaudière aux pellets et la pompe à chaleur (air-eau).

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation au fioul est une chaudière qui va récupérer les émanations émises lors de la combustion du fioul afin de l’utiliser pour produire plus d’énergie qu’une chaudière classique. La chaudière à condensation produit donc plus d’énergie mais également moins d’émission de gaz à effets de serre et réduit donc son impact environnemental.

Cependant, le fioul reste une énergie plus chère que les autres.

La chaudière aux pellets

La chaudière aux pellets utilise le bois qui est l’énergie la moins chère du marché. Le pellet est composé de déchets de bois (sciure,…) compactés. Son rendement est élevé et sa combustion n’émet quasiment pas de CO2 (la quantité émise est compensée par le CO2 absorbé lors de la croissance des arbres).

La pompe à chaleur (air-eau)

La pompe à chaleur (air-eau) fonctionne en transférant la chaleur contenue dans un milieu naturel (l’air par exemple) vers un autre milieu naturel (l’eau par exemple). Pour fonctionner, elle nécessite tout de même de l’électricité mais en quantité moins importante qu’un système de chauffage classique.

Quelle est la meilleure installation ?

Il n’existe pas réellement de meilleure installation entre la chaudière à condensation, la chaudière aux pellets et la pompe à chaleur. Chacune d’entre elles a ses avantages et ses inconvénients et conviendra plus ou moins selon les besoins de chauffage et les particularités de l’habitation. Voici cependant quelques critères de comparaison :

  • Le coût d’installation : la chaudière à condensation est la moins chère (entre 7.000€ et 10.000€), suivie de la pompe à chaleur (entre 12.000€ et 15.000) et de la chaudière aux pellets (entre 12.000€ et 20.000€).
  • Le coût de l’énergie utilisée : la pompe à chaleur est la moins coûteuse suivie de la chaudière aux pellets et de la chaudière à condensation.
  • Le rendement : le meilleur rendement est celui de la pompe à chaleur, puis de la chaudière à condensation et enfin la chaudière aux pellets.
  • La facilité d’installation : la chaudière à condensation est la plus facile à installer suivie de la pompe à chaleur et de la chaudière aux pellets.
  • Le rejet de CO2 : la plus écologique est la pompe à chaleur, puis la chaudière aux pellets et enfin la chaudière à condensation.

 

Réduire la consommation d’énergie et l’impact environnemental des habitants est une des préoccupations majeures de ces dernières années. C’est pourquoi les différents gouvernements politiques ont mis en place des primes, véritables incitants à investir dans les travaux à économie d’énergie. Quelles sont dès lors les primes auxquelles pourront bénéficier les wallons qui investissent dans ce…

Lisez plus

Contrôler sa consommation d’énergie et rendre son logement plus économe deviennent une nécessité dont prennent conscience la population et les politiques. En effet, le prix de l’énergie et des factures ne cessent d’augmenter. Une réduction de sa consommation énergétique permet donc de faire des économies, d’être eco-friendly et d’augmenter la valeur immobilière de votre logement….

Lisez plus

Un diagnostic de performance énergétique (DPE) est nécessaire pour la vente d’un bien immobilier en Belgique. Mais son intérêt ne s’arrête pas là. De plus en plus de particuliers sont intéressés par cette certification car elle leur permet de savoir où se situe leur habitat en terme de coûts énergétiques. Grâce à cela, ils peuvent…

Lisez plus

Depuis quelques années, on promeut l’utilisation des énergies renouvelables au détriment des énergies traditionnelles, appelées également énergies fossiles. Mais quelles caractéristiques différencient réellement ces deux formes d’énergie? Les énergies renouvelables sont issues de phénomènes naturels constants (lumière du soleil, vent,…). Elles sont donc produites très régulièrement.

Lisez plus